La poussière du temps © Philippe Cadu

Bonjour  ,

À l’usure du temps,

Le mois dernier, j’évoquais l'hypermédiatisation devant l’urgence à agir pour préserver la planète qui, de ce fait s’avère contre productive.

C’est à se demander si la montée des populismes à travers le monde n’est pas une réaction à la finance internationale qui à la fois se contrefout de la planète et en même temps entretient une machine à rêves de consommation à laquelle les peuples ont de moins en moins accès.

J’exclue de cette liste de pays, la Chine avec Hong Kong et l’Iran qui pour des raisons différentes tirent à balles réelles sur les manifestants.

Paradoxe des temps, à ce qui est une urgence pour laquelle il faudrait agir de suite, les pouvoirs industriels continuent aveuglément vers toujours plus de croissance et de ce fait font tourner leurs machines à rêves pour écouler leurs produits.

Il y a là, une frustration à ne plus pouvoir consommer, à ne plus faire partie de la société. Tout comme il y a l’écologiste qui roule en vélo en ville,  les classes moyennes qui prennent la voiture pour aller travailler depuis la périphérie.

Si on regarde l’histoire, nos économies fonctionnent depuis le 19eme siècle selon les cycles de Kondratiev. Nous passons par des pics pour retomber dans de grandes crises comme en 1930. 

Ces crises traînent dans leurs sillons les faillites, la famine, la pauvreté, les populismes, les guerres. 

Aujourd’hui, point de guerre mondiale, si ce n’est économique; l’uberisation des esprits et du travail sont  bien là.

L’histoire nous montre qu’à chaque fois  nous sommes allés dans le mur au lieu d’opter pour une nouvelle société.

Il est difficile de changer pour moins de confort, moins de produits que nous croyons encore nécessaires.

Pourtant il va falloir savoir perdre pour gagner une planète où il fera toujours bon vivre.

 

Philippe Cadu

Modifier mon abonnement    |    Lire en Ligne
Facebook Twitter LinkedIn Instagram
L'Editeur contemporain infomaniak

 Il est nécessaire de mettre vos sites à jour vers les nouvelles normes en vigueur https, RGPD.

Il est possible de faire une refonte d’un site pour l'adapter aux nouveaux supports.

Renseignez-vous - Faites le savoir autour de vous

Copyright © 2019   {blog_title}

Seules les informations reçues par mail seront publiées

Nota Bene : Facebook étant devenu une usine à gaz, on ne voit plus passer les informations, je vous invite donc à me les faire parvenir par mail au moins une semaine à l'avance pour être sûr que l'annonce de votre exposition passe en ligne. Le fait de m'envoyer par mail l'annonce d'une exposition n'implique pas qu'elle sera publiée..