10ème édition Nuits Photographiques de Pierrevert 2018

10ème édition Nuits Photographiques de Pierrevert

Du 26 au 30 juillet 2018

http://pierrevert-nuitsphotographiques.com/

10ème édition Nuits Photographiques de PierrevertCette dixième édition sera l’occasion de retrouver les parrains et marraines qui ont honoré le festival de leur présence: Peter Knapp, bien sûr, toujours fidèle, tout comme Hans Sivester, mais aussi Steve Hiett, Jean Daniel Lorieux, Sacha Von Dorsen..,

Durant ces 9 éditions, sont également passés par Pierrevert :

-Des invités d’honneur : Bernard Plossu, Aleksey Miakishev, Laurent Veil , André Carrera, Charlélie Couture, Sabine Weiss, Roland et Sabrina Michaud, Xavier Lambours, Guillaume de Sardes, Marc Hispard, Denis Brihat…

-Les lauréats des prix décernés par le public et le jury de professionnels du festival  d’Essaouira, le jumeau Marocain créé depuis 3 ans,  séduits par  le travail de Yoriyas et Marc Belli en 2016 et  Ziad Naitaddi en 2017; -et .. 387 photographes .

Marc RIBOUD, notre invité d’honneur pour cette 10 ème Edition-S’ajouteront la trentaine de jeunes talents sélectionnés en 2018, comme chaque année à l’issue d’un appel à candidatures qui seront soit projetés lors des trois nocturnes, soit exposés dans la dizaine de lieux ouverts du village, caves ou magnifiques petites chapelles.

Un beau livre qui regroupe ces photographes qui ont marqué les 9 précédentes éditions sera édité pour fêter cette aventure photographique à Pierrevert.

Gérard Rancinan, Parrain de cette 10ème edition

Le parrain de cette 10ème édition est aussi un très grand photographe, celui qui a eu l’occasion de vendre la photo la plus chère de ces 20 dernières années, «le festin des Gérard Rancinan, Parrain de cette 10ème editionbarbares», qui réalise de très grands formats.
Fer de lance de l’agence Sygma, créée en 1973, ce grand reporter photographe a sillonné le monde et perçu ses bouleversements, dus autant à la nature qu’à l’homme. Son regard n’est pas neutre, il cherche le sens de ces catastrophes, guerres, séismes…
Il est un photographe engagé dans un monde en mouvement… mais la photo journalistique devient vite photo artistique… il s’intéresse beaucoup aux grands maîtres qui ont marqué l’histoire de l’art depuis la Renaissance: Le Caravage, Léonard de Vinci, Velasquez, Delacroix, Géricault, Matisse… dont il va reprendre certains chefs d’œuvre en les interprétant et en les détournant vers des causes contemporaines tel ce radeau de la méduse qui devient le « radeau des illusions» pour évoquer le rêve vain des migrants du monde occidental, ou cette Cène qui devient un repas décadent, le jardin d’Eden devient celui des délires.

Marc RIBOUD, notre invité d’honneur pour cette 10 ème Edition

Marc Riboud a photographié le monde depuis le début des années 1950 jusqu’aux premières années du 21ème siècle.
Il l’a fait avec passion, souvent en solitaire, avec le désir constant de le comprendre et d’en révéler la beauté.
Cette exposition de Manosque met en lumière quatre chapitres de cette œuvre si riche. Le premier chapitre réunit les photographies des années cinquante, quand Marc Riboud était un jeune photographe lyonnais découvrant avec émerveillement Paris, sa tour Eiffel et d’autres villes d’Europe, avant de partir en 1955 vers l’Orient par la route, jusqu’en Inde puis au Japon. Ce goût pour l’Europe, à l’ouest comme à l’est, ne le quittera pas, comme sa passion jamais rassasiée pour la Chine où il retournera sans cesse, de son premier voyage en 1957 jusqu’en 2010 et qui forme le deuxième chapitre de l’exposition.